DISCOGRAPHIE
STEVE LACY
THE CRY (LIVE)
CORA FROST
NEXTE LIED
KLAUS HOFFMANN
ZEIT ZU LEBEN
NORBERT SARIC'S
BOBS FIRST TOUCH
(mit Ernie Watts)
HENDRIK MEURKENS
CLEAR OF CLOUDS
SAMBA IMPORTADO
FUN HORNS
SONGS FOR HORNS
HANS HARTMANN
HARTMANN STICKSTOFF
THOMAS HOLM
LEBENSGEFÜHL
PAMAGIERA
OKANAGAN
INTERZONE JAZZ ORCHESTRA
TRANSILVANIAN GRACE
MANFRED KRUG
DER WEIHNACHTSKRUG
JOCELYN B. SMITH
BORN OF MUSIC
BLUE LIGHT & NYLONS
MARGARITA
BACK TO SOUL
CATHRIN PFEIFER
PANICO NA PANIFICADORA
SOLO PARA O SOL
MIKIS THEODORAKIS
DER JUGEND ALBUM
YVONNE CATTERFELD
UNTERWEGS
 
 

DANIEL “TOPO” GIOIA

Daniel “Topo” Gioia, est né à Rosario en Argentine. Il se met à la percussion à quinze ans. En 1973, il part s’installer en Espagne. Pendant deux ans, il joue alors à Madrid et à Barcelone avec divers groupes sud-américains et notamment argentins. Depuis 1977 il vit à Berlin, en Allemagne, où il a créé le groupe Ipanema. Pendant onze ans il a travaillé et s’est produit sur scène dans toute l’Europe avec le bassiste Hans Hartmann. Parallèlement il a joué avec Lydie Auvray.
Puis suivit une collaboration de six ans avec le danseur afro-brésilien Ismael Ivo, avec lequel il a fait des tournées en Europe et au Japon. En 1988 il a reçu le titre de “Meilleur joueur de conga” au concours de percussion latine en Allemagne (Avec Alex Acuña à la tête du jury). Puis en 1992 il commence à jouer avec le groupe Jocelyn B. Smith et travaille fréquemment avec l’accordéoniste Cathrin Pfeifer. En 1977 il a enregistré un CD live avec le saxophoniste légendaire Steve Lacy, avec lequel il est alors parti en tournée aux États-Unis et en Europe. Depuis 1999, il enseigne la percussion au collège de musique Hanns-Eisler de Berlin.

Daniel “Topo” Gioia a participé à l’enregistrement de plus de 300 33 tours et CD d’un grand nombre d’artistes dont Hendrik Meurkens, Ray Anderson, Ernie Watts, Mezzoforte, Ronaldo Folegatti, Klaus Hoffmann et Experimenti Berlin. Il a joué sur scène aux côtés de John Newton, Giora Feidman, Lalo Schifrin, Oreste Vilato et Raul Recow de Santana, Mikis Theodorakis, Maria Farantouri ainsi qu’avec Ray Anderson et le guitariste américain Tino Gonzales. Ces collaborations musicales l’ont amené à jouer au Japon et dans pratiquement tous les pays d’Europe, remportant notamment un succès éclatant aux festivals de jazz de Pori (Finlande), de Prague (République tchèque), Berlin (Allemagne), Rimini (Italie) et Donaueschingen (Allemagne). Il est apparu à de nombreuses reprises avec Yvonne Catterfeld à la télévision et à l’occasion de spectacles en public. Le CD Flamenco Romantico est le troisième disque de Rafa El Tachuela auquel il participe, bien que leur collaboration date de plus de vingt ans.

 

 

Arabian CAA:>DeutschFrancaiseEspanolEnglish